Hutte de sudation

La hutte de sudation et un lieu initiatique dont le rituel est de vous faire accéder à l’au-delà de la vision. La hutte est une sorte de tente basse, ronde, avec en son milieu un trou dans le sol pour y accueillir l’énergie des pierres. La température et l’humidité y montent très vite, très fort.

Ce rite permet de prendre en compte son ‘moi’, de le faire émerger et de creuser au plus profond de son être. La tente de sudation symbolise l’utérus de la mère terre et les pierres chauffées représentent son corps qui soutient toute la vie.Le feu est utilisé pour chauffer les pierres et représente la lumière perpétuelle du monde et la source de toute vie et pouvoir. L’eau libère lentement la chaleur des pierres qui monte sous forme de vapeur pour créer une atmosphère chaude et humide, conductrice des manifestations et intentions particulières de la cérémonie.

La sweat lodge est une cérémonie de purification:

  • Purification du corps physique, émotionnel, mental et spirituel
  • Harmonisation de l’être avec les éléments de la nature. Le Feu, la Terre,
    l’Eau, l’Air,
  • Harmonisation de l’être avec les les directions sacrés , Est, Sud, Nord, Ouest, le Bas, le Haut et le Centre
  • Libération des énergies négatives  consumées par le Feu Sacré
  • Connexion avec son Soi Supérieur
  • Communion intérieure avec son Soi divin
  • Sentiment de bien-être en harmonie avec l’Univers

A travers, des chants chamaniques, des paroles, l’obscurité totale, une chaleur intense, une humidité extrême et la promiscuité, un groupe d’humains se retrouve ainsi comme porté dans le pays des ancêtres et de ses croyances primales les plus lointaines.

chaman1-481x370

Composants

Les composantes du rite sont (pour ce que j’en ai vu) :

  • Un maître de cérémonie, c’est celui qui dirige
  • Un maître du feu qui s’occupe du feu et de livrer les pierres au sein de la hutte,
  • Des assistants,
  • Un feu nourris d’énergie, vif et intense.
  • De grosses pierres y vivent et se nourrissent. Elles sont rouges et brûlantes, comme si c’étaient des œufs de dragon, presque transparentes comme si elles se rappellent qu’elles avaient été un jour de la matière en fusion, il y a bien longtemps, Les pierres sont toujours en nombre pair afin de respecter l’équilibre Masculin, Féminin
  • De l’eau pour diffuser l’énergie au sein de la tente,
  • Des paroles, des incantations, des chants,
  • Une succession de « porte », qui, à chaque fois représente une thématique de pensée, de transe.

ob_19a35e32be1ee89270e15043e15d2857_inipi810

 

Cela commence

Il est 23 heures, tout le monde est rassemblé, les explications sont données. Les femmes rentrent les premières. Nous suivons le « chemin des ancêtres » et entrons dans la hutte, à quatre pattes, prêt à renaître.

23 heures 30, nous avons juste de quoi nous asseoir, pas plus d’espace, nous ne voyons plus que la lueur du feu dehors, et les pierres qui arrivent, des œufs de feu, gonflé à bloc d’énergie. « Pado » Chaque pierre arrive et est accueilli avec respect, car nous savons que cette énergie va nous être restituée au milieu de la hutte. Les pierres vivent dans le trou. Et vont être exposées à l’énergie de l’eau pour produire une vapeur un intense.

Dans la hutte nous honorons 4 portes : l’est, le sud, l’ouest, le nord. Les entrées des pierres chauffées au rouge s’effectuent à chaque début de porte. Nous travaillons chaque fois des âges bien précis.

La porte se ferme.

“Le changement se fera, ici … , et maintenant” annonce le chaman qui s’occupe du rite.

Ici et maintenant, cela raisonne dans la tête du chaman. Oui, le changement est permanent, mais il est possible de faire cristalliser un vœu maintenant, dans cette hutte, afin que cela se réalise, provoquer la synchronicité et choisir le chemin qui va venir.

L’obscurité fait effet sur chacun de nous.

L’eau est versée régulièrement sur les pierres. Nous respirons le plus calmement possible pour ne pas nous brûler les poumons. Les essences des herbes et la vapeur d’eau nous envahissent et nos corps ruissellent instantanément. « Cela vient de la vapeur ou bien c’est-ce mon corps qui réagit ? » Un peu des deux probablement.

 

inipirecto2-730x370

Il est nécessaire de rester humble ici. S’incliner près du sol ou la température est la moins intolérable.

Chacun de nous est désormais parti dans son univers, sa transe ; tout en formant un tout avec les autres.

Dans la hutte, à la deuxième porte, il est demandé que chacun exprime son ressenti et son souhait. Une chose importante cette nuit me fait vibrer. Point de lutte, point de d’Ego, point de volonté d’être plus haut ou plus fort qu’un autre humain. Le regard de chacun est tourné, dans ce noir absolu, vers son propre cœur.

C’est une fois de plus un de ces moments où je perçois la détresse des humains. Ces hommes et femmes qui s’expriment sans pudeur, avec détermination et lâchent enfin les mots qui montrent à quel point leurs âmes sont blessées et tourmentées par notre société et ses croyances.

La portent s’ouvre ainsi plusieurs fois pour augmenter l’intensité de la transe et de la chaleur. Les pierres arrivent à chaque fois, de l’eau aussi, pour en diffuser leur énergie.

Quartes portes sont passées. Celle de la terre, celle de l’eau, celle de l’air et celle du feu.

C’est normalement suffisant et c’est ce qui était prévu. Ceux qui le souhaitent arrêtent ici, le voyage.

La motivation du groupe est forte, le maître de cérémonie est motivé. Les hommes qui restent ont désormais plus de place, nous continuons jusqu’à 7 « portes ». Les hallucinations dues à la chaleur et aux chants sont à leur paroxysme. C’est un réel cadeau.

La porte s’ouvre une dernière fois, l’air frais s’engouffre. Les passagers de cette aventure sont épuisés, vidés. Il est 2h30 du matin. Nous sommes morts, pour renaître une nouvelle fois.

Chacun aura trouvé à sa façon une réponse à la phrase « le changement est ici et maintenant ».

En complément, une autre expérience :