Le Chamanisme

maxresdefault

Le chamanisme est une nature intrinsèque à l’être humain. Depuis les origines de l’homme sur terre et jusqu’à la fin de l’espèce humaine, le chamanisme sera présent qu’on le veuille ou non.
Cette sagesse multimillénaire à survécu aux totalitarismes religieux et politique : il a survécu aux grandes religions, au bouddhisme, au communisme et il survivra au capitalisme.

Mais qu’est ce que le chamanisme? Si on ne peut le décrire véritablement avec des mots, on peut dire qu’il s’agit d’un mode d’être qui privilégie une relation harmonieuse avec la nature et tout ce qui fait partie de la nature. La vision chamaniste amène une attitude respectueuse des éléments naturels : terre, ciel, pierres, arbres, plantes, animaux, étoiles, etc … Cette même manière d’être s’établit dans la relation avec les esprits et le monde subtil. Il s’agit de maintenir une harmonie entre l’homme, le monde naturel et le sacré.

Le chamanisme n’est pas une religion, ni une philosophie. C’est une expérience personnelle, intime avec l’univers, ses forces et la conscience. Conscient que nous sommes des êtres naturels, donc faisant partie de cette même nature, cela amène à comprendre que si l’on agresse la nature, c’est soi même que l’on agresse. Il ne s’agit pas d’imposer ses aberrations humaines à la nature (donc à la vie), mais plutôt d’être en symbiose avec elle.

Il ne peut donc en aucun cas être une hiérarchie, un dogme imposé à autrui.

Les mots clefs du chamanisme sont : respect, authenticité, sacré, grand mystère, expérience de connaissance, vision, amour, beauté, chants, vibrations, extase, équilibre, échange, communication.

Le chaman est un lien entre les êtres humains et le monde naturel et surnaturel. C’est pourquoi la plupart du temps le chaman cumule les fonctions de confident, prêtre, artiste, voyant, guérisseur. Il était le garant de la cohésion de la société et de sa survie. Il est le dépositaire des mythes, symboles, de la Tradition et de la connaissance.

Etre chaman implique une perception lucide du monde et de l’humain, une force d’esprit, un grand cœur.

Être chaman est ouvert aussi bien aux hommes qu’aux femmes bien quecelles-ci aient vu leur nombre diminuer suite à l’influence du christianisme dans beaucoup de peuples où le chamanisme était présent. Mais dans certains peuples d’Amérique du Sud ou d’Océanie, seules les femmes peuvent être chamanes, ce qui compense cette masculinisation globale du chamanisme depuis quelques siècles.

Le chaman évolue sur trois plans d’existence. Ces trois plans ou mondes sont les suivants :

  1. Le plan matériel ou humain,
  2. Les Enfers / Me monde du bas – là où reposent les âmes des morts et les bas-esprits, les animaux,
  3. L’Au-delà (où se trouvent les Dieux, les haut-esprits comme les esprits protecteurs et parfois selon les cosmogonies les âmes des anciens chamans ou de certains héros de la mythologie locale).

Selon le chamanisme nous sommes tous les enfants de la terre-Mère et du Père-ciel. Nous devons être les gardiens de la terre et la transmettre de la plus belle façon aux générations futures.

Le chaman ne croît pas : il sait !

Le principe essentiel du chamanisme : expérimente et tu sauras !

Mais, pour l’essentiel le chamanisme est un chant d’amour à la vie et à l’humain