Le couple dans la voie chamanique/tantrique

Nous avons tous désiré une relation sublime, parfaite avec un être merveilleux. Certains de nous ont réussi du premier coup, d’autres après de multiples échecs, et il y en d’autres qui cherchent encore.

Ne vous en souciez pas, tôt ou tard, dès que vous allez vous éveiller à la RÉALITÉ, vous arriverez à vous réjouir avec l’être aimé, des plus sublimes aspects de l’Amour.

Il est essentiel de nous rendre compte des fautes typiques souvent commises dans une relation de couple habituelleou conventionnelle –, qui est vouée dès le début à l’échec, pour réussir à mettre les bases et bâtir une parfaite relation conforme aux plus profonds de nos idéaux.

Je vous présente un tableau comparatif des deux types de couple, conventionnel et spirituel/chamanique.

Source: Diane Bellego Tantra de la Réconciliation

Découvrez la phase où vous vous trouvez à présent et soyez prêts pour la suite.

Le couple « conventionnel »

Le couple tantrique/chamanique

C’est généralement un processus « Fermé ».

Les motivations du couple ne sont pas définies. Le couple se modèle le plus souvent d’après un modèle standard établi par les autres (culture, religions, éducations, croyances) et non d’après ses propres standards intérieurs. Cela ne veut pas dire que c’est faux, c’est juste que cela n’est en réalité qu’une projection d’un idéal par rapport à un modèle.
Ce couple conventionnel préfère la sécurité, la stabilité, et fait que l’on évite la transformation, … ce qui fait que l’évolution et la croissance des différent composants individuels de ce couple (partenaire + partenaire = couple) est très lente. Chacun se force de correspondre à l’image de l’autre sur lui, sans se manifester librement, sans agir comme il sent.

Le processus est ouvert

On établit clairement le but du cheminement personnel entre les deux parties, on identifie les objectifs communs qui fondent la relation.

Il y a reconnaissance réciproque de la liberté de l’autre. On exprime honnêtement et ouvertement ce que chacun est, ce que chacun veut et à ce que chacun aspire.

Les transformations sont acceptées, il n’existe pas de jalousie (c’est possible), ainsi l’évolution individuelle est très rapide. Les deux ressentent de la liberté, du bonheur, qu’ils soient ou non ensemble.

Doute, pouvoirs et luttes

Confiance, entente, et partage

Le processus fermé décrit précédemment produit un manque de confiance en soi et dans l’autre. On devient attaché, dépendant. On a besoin de l’autre pour se mettre en valeur.

Il est même possible d’arriver à un état de compétition du genre « ne prends pas ma place ». Il apparaît une lutte de pouvoir (qui commande ?) et d’autorité, de conflits de rôles. L’intérêt personnel prime. L’égoïsme est “au pouvoir”. On gruge l’énergie de l’autre ce qui provoque une fatigue chronique – un combat constant entre les deux parties qui lutte incessamment pour obtenir de l’énergie l’un de l’autre.

Chacun a des points de vue différents qu’il veut imposer à l’autre. On se sent séparé, seul, inaccompli. On a peur d’être quitté.

Un processus ouvert produit la conscience de l’indépendance de chacun des deux amoureux. On n’essaie pas de changer l’autre, mais on l’accepte tel qu’il est et on l’aide par sa présence. Leur maturité émotionnelle est digne de confiance – ils trépassent les ressentiments de jalousie, envie, possession et contrôle.

La confiance est aussi dans la confiance de ses propres sentiments pour l’autre.

Chacun a le même rang, les mêmes responsabilités. On respecte l’espace de l’autre, le besoin d’être ensemble ou seul.

Échange de rôles : on est ici pour aider l’autre à évoluer à devenir meilleur en étant un miroir l’un pour l’autre.

 

Dépendance, conditionnement, ennui et sentiment déchec

Autonomie, liberté et créativité

La dépendance produit des échanges conditionnés. Les rapports sont dirigés d’après des règles, des contrats, des impositions.

La relation est basée sur l’idée d’échange : tu donnes si tu as reçu, les attitudes sont préméditées.

On anime la jalousie (manipulation) souvent pour nous démontrer l’amour que l’autre ressent pour nous. Une vengeance s’installe entre les deux parties – Un duel continuel pour s’approprier l’autre…

On crée des règles parce que les deux ne s’amusent pas ensemble. On entre dans une routine qui endort la créativité et l’invention. Les ressentiments font leur apparition.

Chacun commence à croire que l’autre est la cause de son malheur et que pour cela il doit l’éviter.

L’impuissance de changer le cours des choses. Dévalorisation personnelle et de l’autre. Des ressentiments puissants apparaissent, ils peuvent même conduire à des déséquilibres psychiques. Désespoir. Ils ont le sentiment qu’il n’y a plus rien à faire. Ils n’entrevoient plus de voie pour ramener l’harmonie du couple.

Chacun se suffit à soi-même, indépendamment de l’autre.

L’amour confère de la sécurité. Le couple est ouvert, les relations extérieures sont indépendantes. Il existe donc une meilleure compréhension des “outils” utilisés par chacun pour évoluer (temps passé ensemble : discipline, temps libre, voyages, etc.) ce qui conduit à la spontanéité et à l’harmonie.

C’est atteindre un niveau d’INDIVIDUALITÉ qui permet à ce couple de vivre son cheminement de façon mature et responsable.

C’est une alliance entre deux libertés, entre deux sujets qui s’inclinent l’un devant l’autre. On n’est plus dans un registre de la complémentarité. L’autre n’est pas là pour combler le manque.

L’autonomie prend naissance dans la tolérance, le détachement, l’abandon. Il ne s’agit pas de posséder. On explore ensemble, spontanément, l’aventure joyeuse de l’évolution de la conscience à deux. Bonheur, confiance réciproque, harmonie, dialogue et communication. 

Aucun pouvoir de force ni de contrôle… Ils transcendent et transmutent pas à pas les derniers obstacles de leur cheminement évolutif

Il apparaît spontanément un état de jeu et de bonne disposition entre les deux. Spontanéité, inspiration, amusement. Échange spontané des rôles et de tâches. Ils inventent de nouvelles manières d’aimer. Ils s’amusent ensemble et sont heureux. Le couple joue avec l’énergie sexuelle pour les aider à transmuter leur énergie afin d’atteindre un niveau d’EXTASE SPIRITUEL UNIQUE.

Insécurité

Sentiment de sécurité et dAmour ultime

Ils ont l’impression que “quelque chose ne va pas”, sans savoir exactement de quoi il s’agit, ils ont des sentiments de peur ; instabilité, culpabilité.

Ils veulent fonder une famille dans l’espoir de trouver une solution à l’impasse et obtenir plus de stabilité. Ils recherchent des liens matériels ou extérieurs à eux-mêmes pour solidifier leur relation basée sur le superficiel.

Un vide intérieur s’installe silencieusement.

Les deux ont dépassé la peur en affrontant ce qu’elle cachait. L’amour profond conduit à l’apparition du sentiment de stabilité. Il est possible que le désir de fonder une famille apparaisse, mais parce qu’ils sont arrivés à une stabilité.

La fusion des âmes confère le sentiment supérieur de la sécurité.

Il y a aussi un sentiment de dévotion et de don de soi. La dévotion honore et éveille l’essence divine dans l’autre, le don de soi est le plaisir de cultiver l’état de bien dans l’autre. Ils existent pour et dans l’amour.

L’amour devient cosmique, chacun ressent que l’autre est une partie du DIVIN. Ils honorent l’autre dans sa totalité.

Chacun a transcendé son pôle féminin/masculin dans les yeux de l’autre. La relation est DIVINE et il fusionne et accomplit l’idéal de l’amour. La Grâce du moment présent est infinie et la relation devient un état de méditation à l’instant présent.

Séparation

Séparation et qualité des liens

Alors qu’ils vivent le désespoir et le sentiment aigu de la solitude, qui peut être pourtant l’occasion d’une transformation, d’une découverte possible de l’autonomie et de la liberté. La seule solution qui apparaisse est la séparation, le divorce. S’il y a séparation, les deux personnes du couple seront reconnaissantes et grandies de cette relation et ne chercheront pas à rompre les liens tissés qui les unissaient, mais à les transformer.

La gratitude et la reconnaissance seront alors un prolongement de l’Amour divin qui a été porté à l’autre.

Vous pouvez en parler avec toutes sortes d’experts, artistes ou thérapeutes, dont le travail est axé sur l’amour et le sexe dans leur rapport à la spiritualité. Pour pénétrer le cœur de ce triangle magique – chacun vous le dira à sa façon -, l’équation principale s’avère la plus simple :

bien vivre = aimer.

En complément, Jacques Salomé :

Qui parle très bien de la relation du couple.

L’amour vrai et le pseudo amour!

Les 3 pièges!

Ses 3 conditions de succès!

Les 7 besoins!