Orgasmie du coeur

L’orgasmie du cœur, est une émotion-souche, naturelle, qui se traduit par un frémissement extatique vibratoire. Elle cœur-ordonne nos affects, nos sentiments, nos désirs, nos jouissances, … c’est à dire tout ce qui a rapport à notre intimité profonde dans nos rapports à l’autre.

Elle va réintroduire en nous la capacité d aimer !

Le réflexe orgastique du Coeur

tantrisme

Quand on permet au cœur de s’épancher dans des situations de guérison et d’amour, il éprouve des émotions de gratitude et de plénitude qui le font frémir .

L’état vibratoire de ce frémissement est vécu comme un « incendie du cœur », une jubilation, une extase divine, un lait de félicité, un ravissement suprême … où se mêlent plénitude, gratitude complétude et comblétude .

Ce réflexe se manifeste de manière inattendue et paradoxale accompagné d’ halètements, gémissements, pleurs ou rires, gène et extase … Quand ça se déclenche, on ne peut plus l’arrêter !

Ces soubresauts réflexes se caractérisent par des convulsions concentriques et pulsations saccadées involontaires et jubilatoires, comme du lait qui bout, jaillissant en bulles qui se gonflent ou éclatent .

Cette émotion extatique se déclenche quand le féminin et le masculin (animus, anima, yin yang) s’unissent en fusionnant (Fleur d’or) .

Elle produit une énergie spécifique, une lumière « sensorielle » ou «  mystérielle  » qui installe une fréquence voluptueuse et apaisante hors de l’espace-temps .

Elle syntonise le cerveau, le sexe et le cœur et harmonise la danse des chakras .

Elle est vécue intimement comme une délivrance, libération et plénitude .

Elle a un pouvoir réparateur sur les blessures et traumas existentiels et généalogiques et nous transporte au-delà de nos croyances, programmes et formatages pour nous accorder à un avenir radieux qui nous ressemble .
Le cœur énergétique se raccorde à la pulsation qui le relie à la Source . Cette émotion varie cependant beaucoup suivant les personnes, le contexte . Elle doit être vécue en nous, à l’intérieur avant d’ être partagé syntoniquement avec l’extérieur, avec l’autre, les autres et la vie en général .

Le partage dans l’acte amoureux de cette émotion nous offre le «sublime»

L’étude de l’orgasmie nous amène à percevoir que la plupart des humains, au moins dans les sociétés patriarcales, ont, à des degrés divers, leur cœur blessé et cette blessure est responsable de notre « anorgasmie » partielle ou totale .

Bienvenue dans votre orgasmie !

 

Source : https://orgasmieducoeur.wordpress.com/notions-dorgasmie/