Rencontrer de nouveaux horizons – cérémonie Jurema

Me voilà parti pour un weekend de cérémonie Jurema (une cousine de l’Ayahuasca)

estrella_ceremony

Deux heures de route, direction l’Allemagne. Je suis fatigué et j’ai mal à la tête à cause des 3 heures de « méditation /eyes contact » du matin.  J’en ai fait trop déjà . Ventre vide. Une pomme, une nectarine et une carotte depuis près de 48 heures ….

Il y a 12 personnes qui viennent de Belgique, de Suisse, d’Allemagne, de France. Robert et sa femme vont encadrer la cérémonie.

Je suis le seul du groupe à être végétarien, … à jeun … je ne fume aucune plante (donc moins de résistance ou d’accoutumance). On m’a prévenu, je vais prendre une claque sur mes récepteurs sensoriels.

Nous prenons un mini biscuit, (« space cake » maison) afin de nous libérer, et d’être plus réceptif , … ce sera le cas.

Nous nous présentons aux autres, nous sommes habillés de Blanc, c’est la particularité de la cérémonie, le Chaman est très croyant, … il s’en suit un début de cérémonie avec une purification avec du bois de Palo Santo .

La cérémonie commence par des étirements, des prières et des exercices de respiration qui détendent la colonne, la nuque, et ouvre les chakras.

Chacun à sa bassine pour se vider, son matelas, sa couverture. Son coin à lui.

Premier verre

DMT

 

SONY DSC

Prise du premier verre, et là, … tout s’arrête, change de couleurs et se transforme. Ma gorge est enflammée par cette violente mixture. Un serment passe au travers de mes lèvres, descend dans ma gorge et vient se loger dans mon ventre. Son passage me laisse une marque indélébile qui va durer toute la nuit.

Mon esprit s’ouvre. J’ai beaucoup pensées envers les enfants, …  ils ne réalisent pas à quel point je les aime. J’ai envie de leur dire. J’ai des pensées envers ma compagne que je quite, … et j’ai été envahi d’une grande tristesse en repensant à elle.

Je me suis revu, à tous les âges de ma vie, en détails, j’ai capté à chaque fois ces sourires sur mon visage qui font ma force, mon énergie.

J’ai vu Florence, … je t’aime petite soeur, … et je comprend le lien qui nous a uni dans notre enfance. Je n’ai pas été top avec toi, mais il semble que ma présence a quand m.

Le lien avec les enfants, Isabel, Flika mon chien qui ne comprends pas pourquoi je suis parti … J’y suis attaché, pourtant je m’éloigne

la-Kundalini-2

Quelques heures, l’esprit saturé de tous ces mondes inconnu que je survole

Deuxième verre

J’ai du mal à me lever, je titube. Le liquide est âcre et amer. Il dessine un serpent dans ma gorge. Impossible d’apprécier cette boisson. Elle m’envahi comme un corps étranger qui me possède avec une autre Âme, une énergie trash et agressive. Parasite.

Haut le cœur, mais pas besoin de vomir…. J’ai le ventre vide. Cela tire, et vit en moi. Me chamboule de l’intérieur.

Ma bouche est sèche, je n’arrive plus à respirer correctement, j’ai les yeux qui pleurent pendant des heures. Je suis enfermé dans mon corps … Mon esprit s’en fiche de mon corps, je suis à la fois libéré de mes pensées, mais mon corps souffre. J’arrive enfin à me lever, boire de l’eau, pour tenir, et respirer un peu. Je suis un animal au bord du lac, je bois, et je fuis. Je pilote mon corps comme s’il était branché à des milliers de km de moi. À distance. … Ne pas tomber.

Je replonge dans mes délires. Pas de pensée vers le sexe, pas de fantasme, … cette nuit là c’est mon cœur qui parle. Mélancolie, et visions de cette réalité que j’ai participé à créer. Seul dans mon observation de ce chaos organisé si méticuleusement.

Je dois aller chercher le 3eme verre.

La cloche sonne, 3eme verre. Je me lève. J’hallucine, je suis complètement dissocié, je titube.

J’arrive devant le chaman … Je le regarde, et dévisse de la hauteur de tout mon corps … Effondrement. Black out. Cela a duré deux minutes, 30 minutes, une heure ? Je ne sais pas. Cela se répètera trois fois. Mon esprit bug. « Body et Mind reset »… Je suis mort et je me vois.  Mon corps et comme une peau de bête qui traine par terre, je l’aime … et je l’abandonne quelque instant pour mieux m’évader.

Trop d’information. Mourir, redémarrer  – reboot – et m’observer de l’extérieur.

J’arrive enfin à prendre le verre, je suis liquéfié au sol, l’esprit est là, mais seul, sans la mécanique du corps qui a décidé de se couper. Un coma. Quelqu’un me porte sur un matelas… Je suis parti …. Loin. Trop loin …. pour une première aventure.

Fractales, de formes et de couleurs qui prennent vie.

Saturation des sens, perte de contact complet avec la réalité.

La musique m’entraine au long de cette nuit. Mantras, paroles … ondes et vibrations … elle me parle. Impossible de dormir, … juste ressentir.

J’ai rencontré le renard, et la chouette. Ils étaient là, brièvement, mais ce ne fut pas la priorité de cette nuit.

Mon corps tremble, est secoué, non pas de froid, mais de cette énergie qui s’évacue. Comme si j’avais couru un marathon sans préparation.

Rêver, très fort, très loin. Je visite les rêves de certaines personnes qui me sont proches. Je les observe, je les comprends mieux. Etre là. Je découvre leur monde.

Spasmes, tremblement, convulsions. … En loque . Comme si j’avais été envahi par un orgasme qui ne s’arrêtais plus, dans tout le corps, … immense fatigue, dissocié, … trop loin de moi-même.

Et cela dure … des heures.

Le matin il me faut plusieurs heures pour être de nouveau là avec les autres. Atterrir un minimum.  Il me faut me reconnecter … je n’ai plus de pensée … juste un ressenti. Aucun mot. Être. Rien et tout en même temps.

Manger un fruit, boire du thé, de l’eau, beaucoup …

Retour

Je conduis la voiture au retour, avec la tête dans du coton, mais prudemment. Je ne roule pas vite. Trop d’effort. Centré sur la seule chose à faire. Rentrer.

Arrivé, … je dépose mes deux passager, …  je dors chez moi, douche, repos … encore, et manger. Cela fait 4 jours que je mets mon corps à la diète.

Je sais que je vais beaucoup rêver dans les jours qui viennent. Le travail n’a fait que commencer.