Pourquoi j’arrête l’Ayahuasca Chamanique après 11 ans et 1000 cérémoniques

Voici un article (en Anglais) qui explique très bien l’influence de l’Ayahuasca et ses effets.

Je vous y met l’introduction et les grand titres:

« Je suis en vie grace à  l’Ayahuasca. Je suis connecté, mon Âmes est grande, et elle se répand avec l’amour de soi, principalement par le fait d’avoir participé à environ 1000 cérémonies de la plantes sacrées. Mais si mon intuition s’avère correcte, je ne boirai désormais jamais plus d’Ayahuasca ou d’autre médicament à base de plante. Pourquoi?  Continuer la lecture de « Pourquoi j’arrête l’Ayahuasca Chamanique après 11 ans et 1000 cérémoniques »

Citation : Le chaman est un guerrier spirituel

« Les Authentiques Shamans et leurs compagnons sont tous des Guerriers Spirituels »

Continuer la lecture de « Citation : Le chaman est un guerrier spirituel »

Être VIVANT, c’est prendre un RISQUE.

 

Je vous partage quelques évènements relatifs à des activités qui me passionnent et avec des gens que j’aime.

« Le risque d’être touché, de ressentir, d’être authentique, de poser des actes que seul mon intérieur soutiendra, de s’aimer et de se choisir d’abord parce que la vie n’attend qu’une seule et unique chose : que nous nous valorisions suffisamment pour être pleinement qui nous avons l’impulsion d’être !

Continuer la lecture de « Être VIVANT, c’est prendre un RISQUE. »

Le chat … signification

S’il est votre animal de pouvoir, soit vous fascinez, soit vous rebutez. Nocturne par nature, vous créez le mieux la nuit. Beaucoup vous trouvent égocentrique et distant, mais s’ils sont disposés à travailler très tard dans la nuit ils constateront que vous êtes bien plus drôle. Le soir tombé, vous aimez jouer à des jeux, écouter de la musique et chanter. Vous êtes séduisant, mais vos partenaires sont frustrés car vous êtes difficile à vivre, avez des goût alimentaires compliqués et changez d’avis en un clin d’œil. D’autres feraient bien d’apprendre de votre capacité à vous relaxer à fond et à méditer, qui permet d’entrer facilement en un état spirituel profond. Continuer la lecture de « Le chat … signification »

Le bison et le buffle … signification

Le bison symbolise l’abondance. Si un bison blanc, le plus sacré des animaux, fait son apparition, c’est que les prières ont été entendues et qu’une période d’abondance s’annonce. Pour les indiens des prairies, le bison constituait le fondement de l’existence puisqu’il leur procurait tout : l’alimentation, l’habillement et le cuir dont ils faisaient leurs tipis. Continuer la lecture de « Le bison et le buffle … signification »

La biche et le cerf … signification

La biche représente l’amour inconditionnel et la gentillesse. Sa robe tachetée indique qu’elle ne fait pas de différence entre ce qui est clair et ce qui est sombre, entre le bien et le mal. La force de son amour soigne les plaies des autres, quel que soit leur degré d’appartenance aux forces obscures. Continuer la lecture de « La biche et le cerf … signification »

Le loup … signification

Il est à mettre en relation avec la planète Sirius dans la constellation du chien dont sont issus, d’après la légende, les professeurs des temps anciens. Le loup est donc un professeur qui retourne volontiers vers sa meute après ses expéditions lointaines destinées à collecter de nombreuses observations et à accumuler des expériences pour pouvoir les rapporter. Il vit dans un groupe familial étroit sans pour autant renoncer à son indépendance. Le loup se choisit un partenaire auquel il accorde sa fidélité absolue tout une vie durant. En hurlant à la lune, le loup se relie avec sa force, celle de l’énergie spirituelle et de l’inconscient auquel la connaissance universelle est accessible. Continuer la lecture de « Le loup … signification »

Le serpent … signification

Le serpent illustre la métamorphose dans le mouvement de la naissance, de la vie et de la mort dans la mesure où il change de peau. Les forces de la création, de la sexualité et de l’âme, la transformation et l’immortalité font partie des forces qu’il détient. Continuer la lecture de « Le serpent … signification »

Aigle … signification

L’aigle incarne la force divine. Il peut s’élever très haut dans le ciel, plus haut que n’importe quel être vivant et, de ce fait, est assimilé au grand esprit. Cette capacité d’élévation lui permet de dominer du regard l’ensemble de la vie. Continuer la lecture de « Aigle … signification »

Le tigre … signification

L’animal totem du tigre met l’accent sur les émotions brutes et la force des instincts primaires.  Symbole d’imprévisibilité, de rapidité d’action, ainsi que de confiance en soi, le totem du tigre inspire ceux qui ont une affinité avec cet animal; il leur donne confiance en leur intuition et les incite à agir rapidement en cas de besoin.

Continuer la lecture de « Le tigre … signification »

Chaman … on en a besoin

« Nous avons besoins de chamans, et si notre société n’en crée pas, … l’univers le fera. »14370137_1095276307231101_8770741637069242724_n

Le tambour chamanique, arc d’alliance entre les mondes

« Le roulement des tambours, semblable au tonnerre du ciel, marque la voix de la Divinité ; il est, par sa nature et par son origine sacrée, un « souvenir de Dieu », une invocation du Pouvoir à la fois créateur et destructeur, donc aussi libérateur, dans laquelle l’art humain canalise la manifestation divine, et à laquelle l’homme participe également par la danse ; il y participe ainsi « de tout son être », afin de recouvrer la fluidité céleste à travers les « vibrations analogiques » entre la matière et l’Esprit. Le tambour est l’autel, le roulement marque la descente du Dieu, la danse la montée de l’homme. » – Frithjof Schuon

DSCF1378

Continuer la lecture de « Le tambour chamanique, arc d’alliance entre les mondes »

Chamanes et psychanalystes

CLAUDE LÉVI-STRAUSS  (1949)

L’anthropologue français Claude Lévi-Strauss fit remarquer l’interface entre le chamanisme et la psychanalyse dans un petit article intitulé « L’efficacité symbolique ». Son analyse se réfère à la description d’une séance de guérison chamanique chez les Indiens Cuna du Panama. Lévi-Strauss cristallise la différence entre le praticien symboliste et le psychanalyste : ce dernier écoute, tandis que le chamane parle. Continuer la lecture de « Chamanes et psychanalystes »

Pensées sur le chamanisme

« Lévi-Strauss cristallise la différence entre le praticien symboliste et le psychanalyste : ce dernier écoute, tandis que le chamane parle. »

Continuer la lecture de « Pensées sur le chamanisme »

Livre – Plantes et Chamanisme

Trois personnalités venant d’horizons divers mêlent pour la première fois leurs voix et témoignent librement d’une pratique qui échappe à l’ordinaire : la découverte et l’expérience du chamanisme par un Occidental. Plantes sacrées, hallucinogènes, initiations, états de conscience modifiée, bénéfices ou dangers possibles pour ceux qui s’y essaient… Jan Kounen, Jeremy Narby et Vincent Ravalec explorent ces sujets avec une sincérité rare. Leurs regards croisés, bienveillants mais sans compromis, livrent une nouvelle approche du monde indigène, et une autre vision de la réalité. Continuer la lecture de « Livre – Plantes et Chamanisme »

Conte – Niyak, le grand ours

Niyak venait tout juste de sortir de sa traditionnelle léthargie hivernale, et pourtant le soleil ne semblait pas briller ce matin de printemps. Il s’extirpa avec lenteur et conscient de tous ses gestes de son abri ; il étira avec détermination ses quatre membres et tendit son corps vers le ciel comme tous les siens l’avaient fait avant lui. Continuer la lecture de « Conte – Niyak, le grand ours »

Conte – Parole d’aigle

Tout semblait parfaitement calme et serein, du moins en apparence, les chasseurs du clan étaient rentrés une nouvelle fois bredouilles de leur chasse. Ils avaient été accueillis sans un cri, sans même une parole de désapprobation. Les enfants cessaient de jouer et de tourner autour des feux, les anciens se réunissaient un peu à l’écart, comme perdus au plus profond de leurs pensées, vides d’espoir et de réponses. Continuer la lecture de « Conte – Parole d’aigle »

Conte – Les frères poissons

La lune était déjà haute dans le ciel de nuit et la pluie n’en finissait pas de tomber et de tomber encore.

dds

Les grands arbres, aux branches pourtant si majestueuses, n’offraient qu’une maigre protection à ceux et celles du clan qui avaient trouvé là un dernier refuge. Les enfants se blottissaient tout contre les parents, ou du moins ceux qui vivaient encore après toutes les épreuves de ces derniers jours.

Les corps ruisselaient d’une pluie qui s’échappait des nuages en de gigantesques trombes. La fureur du bruit se mêlait à l’énormité des quantités d’eau qui se répandaient sur le clan. Les visages ne manifestaient plus aucune peur ; comme si la résignation avait recouvert ces survivants d’une lourde chape de désespoir.

Et puis, tout d’un coup, comme sorti de nulle part et de partout en même temps, le chant d’un vieux tambour usé se fraya un chemin dans le fracas de la tempête et dans la torpeur générale. Les sonorité au début, encore timides, devinrent de plus en plus fermes et déterminées ; comme pour relever le défi de la survie.

Le chanteur de tambour quitta même le réconfort de la proximité des corps blottis tout contre les arbres, pour jouer et jouer encore. Plus la pluie s’acharnait à vouloir le faire taire en détrempant son tambour, plus il amplifiait la cadence de ces frappes. Sa voix lourde et rocailleuse se mit à son tour à déchirer l’obscurité et à étreindre les cœurs, comme il savait si bien le faire..

Ceux et celles du clan voyaient maintenant cet homme courbé par les années et la souffrance de son art, danser et repousser les cohortes de pluie. Son tambour devenait le plus grand des boucliers, qu’aucun guerrier n’avait jamais possédé.

Il chantait le tambour et chantait la langue des anciens, mais ses frères du clan ne se manifestaient pas pour l’accompagner et reprendre avec lui les rituels sacrés. Ils s’enfonçaient encore plus dans la résignation et le renoncement. Alors l’homme tambour brisa son instrument et le laissa tomber dans l’eau qui s’élevait maintenant à hauteur de poitrine. Il prononça quelques litanies que ceux du clan ne prirent pas la peine d’entendre. Seuls les enfants répondirent à son chant pour reprendre des mots et des phrases, qu’ils ne connaissaient pas.

La pluie tombait et l’eau montait, de plus en plus, pour venir désormais lécher les visages. Au pied des grands arbres, l’eau avait totalement pris possession de la région et montait maintenant à l’assaut des cimes les plus élevées. Le grondement des eaux ne couvrait pas totalement le chant des enfants ; dont les bouches, portant ne respiraient plus que la fougue des eaux vives. Au petit matin d’une nouvelle lune, l’eau avait rejoint ses quartiers habituels. Un nouveau peuple fier de sa foi et de son courage était né du chant des enfants, les frères poissons.

Conte – Le pays des rêves

Le jour n’en finissait plus de se lever, comme si la nuit voulait encore garder tout son prestige et sa prééminence. Seuls les oiseaux avaient entrepris leurs chants matinaux, comme tous les matins et ce depuis la nuit des temps. Les branches se balançaient au rythme de la petite brise ; celle-là même qui faisait onduler avec grâce la surface de la rivière toute proche du campement.

Continuer la lecture de « Conte – Le pays des rêves »

Les fesses de chaman amazoniens interdites de Facebook

Facebook a encore bien des difficultés à faire la différence entre la sexualité et la nudité. La bande-annonce du film L’Étreinte du Serpent en a été une victime récente.

L_etreinte_du_serpent

L’œuvre, qui fait partie de la sélection pour l’Oscar du meilleur film documentaire, met en images la rencontre entre un ethnobiologiste américain et Karamakate, un chaman amazonien. Le film est sorti le 23 décembre dernier dans les salles françaises et comme il se doit, il a été accompagné d’une bande-annonce. Celle-ci a été partagée sur les réseaux sociaux et sur Facebook. Continuer la lecture de « Les fesses de chaman amazoniens interdites de Facebook »